Faire clair et vif avec des éléments complexes : défiguration de l’Histoire (des religions) dans Salammbô et Hérodias

Lade...
Vorschaubild
Dateien
Reichardt.pdf
Reichardt.pdfGröße: 1.94 MBDownloads: 202
Datum
2010
Herausgeber:innen
Kontakt
ISSN der Zeitschrift
Electronic ISSN
ISBN
Bibliografische Daten
Verlag
Schriftenreihe
Auflagebezeichnung
DOI (zitierfähiger Link)
ArXiv-ID
Internationale Patentnummer
Angaben zur Forschungsförderung
Projekt
Open Access-Veröffentlichung
Open Access Green
Core Facility der Universität Konstanz
Gesperrt bis
Titel in einer weiteren Sprache
Publikationstyp
Sonstiges, textgebunden (z.B. Gutachten, Blogbeiträge)
Publikationsstatus
Published
Erschienen in
Flaubert : Revue critique et génétique
Zusammenfassung

Avec le roman Salammbô et le conte Hérodias, Flaubert se tourne vers l'Antiquité préchrétienne afin de montrer à la modernité, sur le mode « clair et vif », sa complexité, son implication dans des discours de pouvoir religieux et historiographiques. C'est en se penchant sur les sources historiographiques et bibliques que Flaubert décline les stratégies d'exclusion et de surécriture, mettant au jour ce qu'elles refoulent, non pas sous fonne de signification alternative, explicite, mais en tant que défiguration, réalisation littérale des corps et des signes. Avec Salammbô, Flaubert écrit une histoire du salut. Carthage, représentée dès le début par la protagoniste Salammbô en tant que pars pro toto, expose les figures cachées de Rome, à laquelle est liée, aussi et surtout, la promesse chrétienne de salut. Dans le nom de Salammbô Flaubert réécrit l'origine de cette figure en fait associée à la Rome chrétienne en s'appuyant sur l'exemple de l'histoire antique de Carthage. Dans Hérodias, Flaubert reprend le thème du triomphe de l'Orient annoncé par Renan et redouté par l'Église catholique. Un danger, pourrait-on dire, qui se réalise dans la figure d'Hérodias et qui est conjuré avec la décapitation de Jean. Dans son rappolt inversé avec les textes de référence, Hérodias démasque les ambitions et la volonté hégémonique du modèle de pouvoir propre à l'Église en Orient. La translatio de l'empire romain est radicalisée au moyen de la figure d'Aulus. Aulus peut faire l'objet d'une lecture perfonnative en tant que début et fondement de l'histoire française du salut comme histoire romaine de la perversion.

Zusammenfassung in einer weiteren Sprache

In the novel Salammbô and the short story Hérodias, Flaubert turns to pre-Christian antiquity in order to present modernity its complexity, its entwinement in religious and historiographical discourses of power, in a « clair et vif » manner. In Salammbô, Flaubert re-writes the story of salvation. In Salammbô's name, Flaubert constmes the origin of a figure which is actually linked to Christian Rome as the ancient story of Carthage. In Hérodias, Flaubert takes up the triumph of the Orient as proclaimed by Renan and feared by the Catholic Church. This danger is realized in the figure of Hérodias and avelted by the decapitation of John the Baptist. In its perverted relationship to the historical texts of reference, Hérodias unmasks the claim to supremacy of the rising clerical model of power, while the translatio of the Roman Empire gets radicalized in the figure of Aulus. Aulus can be read perrormatively as beginning and foundation of the French story of salvation as a Roman story of perversion.

Fachgebiet (DDC)
800 Literatur, Rhetorik, Literaturwissenschaft
Schlagwörter
Konferenz
Rezension
undefined / . - undefined, undefined
Forschungsvorhaben
Organisationseinheiten
Zeitschriftenheft
Datensätze
Zitieren
ISO 690REICHART, Cordula, 2010. Faire clair et vif avec des éléments complexes : défiguration de l’Histoire (des religions) dans Salammbô et Hérodias. In: Flaubert : Revue critique et génétique
BibTex
@misc{Reichart2010Faire-14465,
  year={2010},
  title={Faire clair et vif avec des éléments complexes : défiguration de l’Histoire (des religions) dans Salammbô et Hérodias},
  author={Reichart, Cordula},
  note={Nur online erschienen unter http://flaubert.revues.org/index1227.html}
}
RDF
<rdf:RDF
    xmlns:dcterms="http://purl.org/dc/terms/"
    xmlns:dc="http://purl.org/dc/elements/1.1/"
    xmlns:rdf="http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#"
    xmlns:bibo="http://purl.org/ontology/bibo/"
    xmlns:dspace="http://digital-repositories.org/ontologies/dspace/0.1.0#"
    xmlns:foaf="http://xmlns.com/foaf/0.1/"
    xmlns:void="http://rdfs.org/ns/void#"
    xmlns:xsd="http://www.w3.org/2001/XMLSchema#" > 
  <rdf:Description rdf:about="https://kops.uni-konstanz.de/server/rdf/resource/123456789/14465">
    <dc:contributor>Reichart, Cordula</dc:contributor>
    <dcterms:bibliographicCitation>First publ. in: Flaubert : Revue critique et génétique ; 2010</dcterms:bibliographicCitation>
    <bibo:uri rdf:resource="http://kops.uni-konstanz.de/handle/123456789/14465"/>
    <dcterms:hasPart rdf:resource="https://kops.uni-konstanz.de/bitstream/123456789/14465/1/Reichardt.pdf"/>
    <dcterms:abstract xml:lang="fra">Avec le roman Salammbô et le conte Hérodias, Flaubert se tourne vers l'Antiquité préchrétienne afin de montrer à la modernité, sur le mode « clair et vif », sa complexité, son implication dans des discours de pouvoir religieux et historiographiques. C'est en se penchant sur les sources historiographiques et bibliques que Flaubert décline les stratégies d'exclusion et de surécriture, mettant au jour ce qu'elles refoulent, non pas sous fonne de signification alternative, explicite, mais en tant que défiguration, réalisation littérale des corps et des signes. Avec Salammbô, Flaubert écrit une histoire du salut. Carthage, représentée dès le début par la protagoniste Salammbô en tant que pars pro toto, expose les figures cachées de Rome, à laquelle est liée, aussi et surtout, la promesse chrétienne de salut. Dans le nom de Salammbô Flaubert réécrit l'origine de cette figure en fait associée à la Rome chrétienne en s'appuyant sur l'exemple de l'histoire antique de Carthage. Dans Hérodias, Flaubert reprend le thème du triomphe de l'Orient annoncé par Renan et redouté par l'Église catholique. Un danger, pourrait-on dire, qui se réalise dans la figure d'Hérodias et qui est conjuré avec la décapitation de Jean. Dans son rappolt inversé avec les textes de référence, Hérodias démasque les ambitions et la volonté hégémonique du modèle de pouvoir propre à l'Église en Orient. La translatio de l'empire romain est radicalisée au moyen de la figure d'Aulus. Aulus peut faire l'objet d'une lecture perfonnative en tant que début et fondement de l'histoire française du salut comme histoire romaine de la perversion.</dcterms:abstract>
    <dcterms:rights rdf:resource="https://rightsstatements.org/page/InC/1.0/"/>
    <dspace:isPartOfCollection rdf:resource="https://kops.uni-konstanz.de/server/rdf/resource/123456789/38"/>
    <dc:language>fra</dc:language>
    <dc:date rdf:datatype="http://www.w3.org/2001/XMLSchema#dateTime">2011-11-17T16:34:57Z</dc:date>
    <foaf:homepage rdf:resource="http://localhost:8080/"/>
    <dc:creator>Reichart, Cordula</dc:creator>
    <dcterms:available rdf:datatype="http://www.w3.org/2001/XMLSchema#dateTime">2011-11-17T16:34:57Z</dcterms:available>
    <dcterms:title>Faire clair et vif avec des éléments complexes : défiguration de l’Histoire (des religions) dans Salammbô et Hérodias</dcterms:title>
    <dcterms:isPartOf rdf:resource="https://kops.uni-konstanz.de/server/rdf/resource/123456789/38"/>
    <void:sparqlEndpoint rdf:resource="http://localhost/fuseki/dspace/sparql"/>
    <dc:rights>terms-of-use</dc:rights>
    <dspace:hasBitstream rdf:resource="https://kops.uni-konstanz.de/bitstream/123456789/14465/1/Reichardt.pdf"/>
    <dcterms:issued>2010</dcterms:issued>
  </rdf:Description>
</rdf:RDF>
Interner Vermerk
xmlui.Submission.submit.DescribeStep.inputForms.label.kops_note_fromSubmitter
Kontakt
URL der Originalveröffentl.
Prüfdatum der URL
Prüfungsdatum der Dissertation
Finanzierungsart
Kommentar zur Publikation
Nur online erschienen unter http://flaubert.revues.org/index1227.html
Allianzlizenz
Corresponding Authors der Uni Konstanz vorhanden
Internationale Co-Autor:innen
Universitätsbibliographie
Ja
Begutachtet
Diese Publikation teilen